Le monde serait divisé en deux : le corps et l’esprit, l’abrutissement de l’effort physique et la magie du geste poétique, la rigueur d’un schéma tactique et la transcendance intellectuelle ou artistique ; le sport et la culture. Il paraît pourtant incompréhensible de ne pas coordonner la tête et les jambes. Depuis 2014, les rencontres « Écrire le sport », accueillies par la bibliothèque Sciences-STAPS de l’Université de Caen, tentent d’apporter une réponse à cette dichotomie malheureuse. Dans ce contexte, Décalages s’est imposé comme une évidence : une construction écrite pour mieux percer les défenses adverses, une manière de voir autrement le problème en jouant entre les lignes, si ce n’est en dehors du terrain. Il a enfin fallu travailler collectivement, pour dépasser les individualités (écrivains, journalistes, supporters, universitaires, graffeurs...) et profiter de la multitude de combinaisons. Il en est ressorti un ouvrage où la marge devient fondamentale, avec dans l’idée de déplacer les blocs pour rompre quelques écarts.

 

Pour ce premier ouvrage, Écrire le sport s'est assuré la collaboration de Vincent Duluc (journaliste , écrivain), Frédéric Ciriez (écrivain), Olivier Guez (journaliste, écrivain), Alfred Wahl (historien) Benoît Heimermann (journaliste, éditeur), Louis Dumoulin (éditeur, écrivain), Robin Walter (auteur de bandes dessinées), Ali Farhat (journaliste), Maxime Mianat (journaliste, écrivain), Mickaël Grall (écrivain), Julie Gaucher (universitaire), Ludovic Lestrelin (universitaire), Nathanaël Frérot (écrivain, metteur en scène) et les Outsiders Krew (graffeur, photographe).

 

Pour les illustrations, l'ouvrage profite de la collaboration du photographe hollandais Hans Van der Meer.

 

L'édition est assurée par deux éditeurs : Myths et Salto. La publication a reçu l'aide du CRL de Basse-Normandie et de Ligue de football de Basse-Normandie

 

Sortie : 1er février 2016.  

 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4